La sauvegarde de l’Eland de Derby occidental (EDO) est basée sur la coopération avec l’Université tchèque des sciences de la vie à Prague (UTSV), a confirmé le directeur des Parc Nationaux du Sénégal

20/10/2013 17:59

Prague, le 13 septembre 2013

 

Le colonel Souleye Ndiaye, directeur des Parcs Nationaux du Sénégal, a visité la République tchèque, suite à l’invitation de l’Université tchèque des sciences de la vie à Prague et de l’association Derbianus CSAW. Un de ces représentants les plus importants dans la conservation de la nature du Sénégal, le colonel a présenté pendant son séjour de 5 jours,  aux chercheurs et diplomates tchèques, ses visions sur la conservation de l’Eland de Derby occidental, espèce menacée d’extinction. Le retour des individus de l’Eland de Derby des réserves de Bandia et Fathala dans les enclos prévus au Parc National de Niokolo Koba, doit devenir le facteur majeur. La population semi captive tenue dans les réserves Bandia et Fathala s’est agrandie à presque de 100 individus, entre autres grâce au management des chercheurs tchèques durant les treize dernières années. D’après le colonel Ndiaye, l’équipe de l’UTSV restera, grâce a ses succès déjà obtenus, le partenaire principale du programme de la conservation.

 

« Je fais partie de la direction des Parc Nationaux du Sénégal depuis de longues années, et la conservation de l’Eland de Derby est ma priorité. Malgré l’intérêt porté sur la protection de l’Eland de Derby occidental par plusieurs équipes étrangères, seule l’équipe tchèque est présente depuis le début. Elle a parvenu à subsister, sans se laisser décourager par les multiples complications survenus. La coopération avec l’équipe d’UTSV est enrichissant pour les deux parties », a dit le colonel Ndiaye pendant la rencontre avec le Professeur Balik, le recteur de l’UTSV. Il a également confirmé le rôle principal de l’UTSV dans la conservation de l’Eland de Derby au Ministère de l’environnement et au Ministère des affaires étrangères de la République tchèque.

« Il est très important pour notre équipe d’avoir le soutien de la Direction des Parc Nationaux (DPN). Suite à l’atelier international, que nous avons organisé le février dernier au Sénégal, nous commençons maintenant à remplir les premiers objectifs de la stratégie de protection de l’Eland de Derby. La convention entre les Ministères de l’environnement sénégalais et tchèque, en cours de préparation à ces jours, représente le pas essentiel et formalise ainsi les 13 ans de coopération entre l’UTSV et la DPN », a affirmé la présidente de l’association Derbianus, Mme Karolína Brandlová.

Rencontre du colonel Souleye Ndiaye avec le sous-ministre des Affaires

étrangères Tomáš Dub, photo: Pavla Jůnková Vymyslická

 

Les chercheurs tchèques comptent participer à la réalisation du projet de la DPN – de créer historiquement le premier enclos pour la faune sauvage au sein du Parc National de Niokolo Koba. La création pourrait avoir lieu l’année prochaine. Cet enclos procurerait un endroit sure pour les animaux sauvages et les protégerait principalement contre les braconniers. Il permettrait également aux touristes d’observer les Elands de Derby occidentaux, ainsi que d’autres grands mammifères, dans leur environnement d’origine.

Souleye Ndiaye à la ferme Lány, une partie de UTSV, photo: Tom Junek

 

Hormis la construction de l’enclos en 2014, les chercheurs évoquent aussi la réintroduction de plusieurs mâles, équipés d’un collier avec un transmetteur GPS, dans le parc. Le colonel Ndiaye a pu découvrir l’efficacité de cette méthode pendant son excursion au Parc National de Suisse tchèque, dans lequel la population des cerfs est surveillée ainsi. « Nous espérons, que les mâles vont se joindre à un des groupes sauvages, ce qui nous permettrait de connaître leur espace de vie exacte, ainsi que leur comportement », a complété Mme Brandlova. Par conséquent, quatorze ans après la capture des six premiers individus – fondateurs de la population semi-captive de l’Eland de Derby, le cercle pourrait se refermer et l’Eland de Derby occidental rentrerait «chez lui».

Souleye Ndiaye dans le Parc National de Suisse tchèque, photo: Tom Jůnek

 

 Communiqué de presse pour téléchargement.